Province disparue avec la chute de l'Ancien Régime, le Berry s'étend de la partie supérieure du département de l'Allier à la partie inférieure du département du Loiret, du Bourbonnais à l'Orléanais, formant une zone de transition entre les reliefs du Massif Central et les plaines d'Ile-de-France. D'Ouest en Est, ce terroir s'étend des contreforts de la Touraine à ceux du Nivernais. Divisé entre Haut et Bas Berry, ces deux entités se trouvaient respectivement tournées vers Bourges et Châteauroux.

Comme la plupart des anciennes provinces de la Gaule, le Berry perpétue des réalités territoriales et surtout culturelles issues de l'Antiquité; c'est ainsi que les limites de la province reprennent celles du territoire biturige, un peuple qui apporta une contribution décisive à l'Histoire de France par le biais d'une invention géniale: le tonneau!

Les provinces romaines respectèrent ces découpages préexistants par facilité autant que par souci de paix sociale, et les diocèses des premiers siècles chrétiens respectèrent les provinces romaines, définissant des aires culturelles très marquées que les deux siècles qui nous éloignent de leur abolition par les révolutionnaires n'ont pas réussi à gommer totalement.

Saint Ursin est considéré comme le premier évangélisateur du Berry dès le IIIe siècle, mais la province restera surtout marquée par l'oeuvre apostolique de saint Martin, évêque de la province voisine de Tours. 79 églises témoignent encore de sa popularité par leur vocable. Bourges étant alors la capitale de l'Aquitaine romaine (Aquitaine, Auvergne, Berry), son archevêque était patriarche des Gaules et Primat d'Aquitaine, puis des Aquitaines à partir de 1305, date à laquelle Bertrand de Got, évêque de Bordeaux devenu pape sous le nom de Clément V concéda la Primatie de d'Aquitaine à son ancien évêché.

Partie intégrante de l'empire carolingien, le Berry fait partie des territoires qui échoient à Charles-le-Chauve par le traité de Verdun, formant un important morceau du territoire de Francie Occidentalis. Un vicomte est à la tête de la province; il la cèdera en 1100 à Philippe Ier, faisant entrer le Berry dans le domaine royal.

Le territoire est érigé en duché en 1360 par le roi Jean II le Bon qui le confie en apanage à son fils Jean. Il reviendra à la couronne à la mort de ce dernier intervenue en 1416. Charles VI le confie successivement à ses deux fils, Jean et Charles (futur Charles VII) puis le duché est de nouveau concédé en 1498, cette fois à Jeanne de France, fille du roi Louis XI. Le futur Louis XVI et l'un des fils du roi Charles X porteront également le titre de duc de Berry.

Carte du Berry (source: wikipedia)

648px_Carte_berry_1_